Vocation et organisation de ce guide

Quelle est la vocation de ce livre et comment s’organise-t-il ?

Malgré la richesse des débats entre praticiens de la finance et milieux académiques, malgré la profusion de thèses de doctorat sur la thématique, très peu a été dit ou écrit sur la façon de valoriser financièrement, de manière pragmatique, une entité aussi polymorphe, volatile et mouvante que l’entreprise émergente.

Cet ouvrage se veut une lumière qui dissipe le brouillard de l’évaluation  des jeunes pousses, il a pour objectif, outre de lever un coin de voile sur le comportement obscur de certains investisseurs, de donner la vue d’ensemble la plus neuve et la plus complète des spécificités, des principes essentiels, mais aussi des pièges, des chausse-trappes concernant l’estimation de la  valeur de négociation des startups afin de permettre, tant aux entrepreneurs qu’aux investisseurs, de répondre clairement, simplement et concrètement à des questions cruciales telles que :

Comment auto-évaluer convenablement une start-up ? Comment structurer le financement de celle-ci et l’ouverture de son capital ? Comment répartir les titres de capital entre fondateurs, investisseurs et employés-clés ? Ou comment déterminer les contributions intangibles de chacun ? À quel pourcentage du capital peuvent prétendre les contributeurs non financiers ? Comment augmenter les chances de réussir les premières levées de fonds ? Etc.

Ce livre, fruit de plusieurs années de recherches, de pratique personnelle de terrain et d’interviews avec des business angels, des sociétés de capital-risque, des créateurs d’entreprise, des entrepreneurs en série, des professeurs en finance d’entreprise, des avocats d’affaires, des réviseurs d’entreprise, des experts comptables, des banquiers d’entreprise, des conseillers des dispositifs public et privé d’aide à la création et au financement d’entreprise, des intermédiaires spécialisés, contient tous les éléments de discussion nécessaires pour permettre aux acteurs de la création d’entreprise de discerner les paramètres fondamentaux pour mieux cerner et déterminer la valeur transactionnelle des jeunes pousses, de se forger une opinion personnelle et d’argumenter sa position lors des négociations de levées de fonds.

Le lecteur y trouvera moult exemples chiffrés de valorisation et de répartition du capital social de startups tirés des  pratiques de bon nombre d’entrepreneurs et d’investisseurs chevronnés.

Contrairement aux autres publications axant la discussion sur la valorisation financière des startups uniquement à partir de la théorie financière classique adaptée aux jeunes pousses à grands renforts de démonstrations mathématiques sophistiquées ou alors aux parutions ne consacrant que quelques pages sur le sujet, ce livre s’évertue à présenter une vision plus complète, une analyse et une synthèse plus poussées des méthodes d’évaluation dynamiques et adaptées aux startups utilisées sur le terrain par les business angels.

L’exposé constitue une excellent moyen d’acquérir un savoir concret et pratique dont vous pourrez faire bon usage, que vous soyez (ou souhaitiez devenir) entrepreneur ou investisseur, puisqu’il fournit à l’un toute la connaissance nécessaire pour attirer des capitaux angéliques dans sa start-up et à l’autre, investisseur privé, des indications utiles pour prendre des participations de la manière la plus efficace dans des jeunes pousses prometteuses.

Comment s’organise ce livre ?

L’ouvrage est divisé en six grandes sections, chacune traitant une problématique spécifique et de plusieurs aspects de la négociations avec des business angels.

La première partie présente  un catalogue instructif des notions et principes élémentaires nécessaires à l’intelligence de l’auto-évaluation des startups.

La deuxième partie présente un principe souvent méconnu et/ou trop peu pris en compte pour déterminer la valeur de négociation de la startup et qui consiste à valoriser financièrement les sacrifices, la sueur et le temps passé à mettre au point le projet.

La troisième partie présente une compilation des principales méthodes empiriques et dynamiques d’évaluation des jeunes pousses utilisées sur le terrain par les business angels.

La quatrième partie présente une série de tactiques de négociation financière à l’usage des startuppers.

La cinquième partie présente un corpus de conseils pratiques, astuces et recommandations pour augmenter les chances de la start-up de réussir ses premières levées de fonds

La dernière partie, véritable boîte à outils complémentaires, offre une compilation d’informations utiles permettant aux entrepreneurs d’encore mieux argumenter et défendre  leur position dans leurs négociations avec des capitaux-risqueurs.